10 mai 2013

Reconditionner la cire d'abeille

_PV03261 (Copier)Bon, la cire d’abeille… un ingrédient hyper polyvalent et pas seulement cosmétique home-made ou bio ou classique. « Cera alba » est visible sur la liste des ingrédients d’un grand nombre de produits du commerce : en lisant les étiquettes ici et là, on voit qu’elle est partout. Elle est vieille comme le monde. Dans le DSC00841 (Copier)home-made, elle apporte lissant et structure aux prépas. Dans une émulsion  elle va rajouter le petit plus qui fera que la prépa  fera la peau douce en plus de la protéger. Point n’en faut pourtant, la cire d’abeille s’utilise avec parcimonie dans les émulsions sinon elle peut être occlusive. Dans les baumes elle peut être plus présente et fait souvent ce qui donne la cohérence à la chose. Et une bougie avec de la cire d’abeille, c’est pas le top peut-être ? Elle est aussi comestible… Loin d’être ringarde, la cire d’abeille, elle a tout d’une grande.

Perso, je préfère la cire d’abeille brute bio, bien roots : celle qu’on trouve au rayon « ménage » des supermarchés bio. Par rapport à la cire d’abeille raffinée et désodorisée, elle présente deux avantages : 1) son parfum inimitable et chaleureux, 2) la propolis qui, à elle seule, est anti-bactérienne :  pas folles, les abeilles.

Par conDSC00845 (Copier)tre, il est vrai que la cire d’abeille brut et bio peut être en pain de 200 g comme celle que j’utilise. Dans ce cas, c’est un peu galère d’en découper des morceaux ou de la raper. D’où l’idée de la réproportionner de manière à la rendre simplement plus facile à utiliser voire même à stocker. Pa folle, la guêpe.

DSC00846 (Copier)

Posté par dame_de_lotus à 18:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


crème à la rose : cosmétique home-made

DSC00862 (Copier)_flower-673Une crème à la rose, j'en avais vraiment envie... L'occasion a fait la larrone : AromaZone vient de sortir une cire florale à la rose. On n'aime ou on n'aime pas. L'intérêt avec le bio, c'est malgré tout qu'on ait affaire à des parfums proches de la réalité (et j'ai un peu 38 rosiers dans mon jardin, oui je sais... mais c'est aussi parce que mon mari les adore aussi... d'ailleurs ses photos de nos roses, entre autres, sont ).

Alors ici, une compo très simple malgré tout. Pour la chauffe, étant donné que je ne voulais pas chauffer l'huile de rose musquée pour qu'elle garde ses propriétés, j'ai utilisé le coco-silicone pour faire fondre les cires : d'où au final, une prépa hyper fine et légère. Ce coco-silicone... ah, une trouvaille quand même.

C'est également la première fois que j'utilise l'olive douceur comme émulsifiant et je pense qu'il participe bien à la légèreté de l'ensemble.

Donc :

Phase huileuse : 15 ml de coco-silicone, 1,5 g de cire de rose, et 7 g d'Olive douceur et une fois que c'est fondu, rajout de 7 ml d'huile de rose musquée

Phase aqueuse : 50 ml d'eau florale de rose (Abiescence), en tout et pour tout

Ajout : 5 gtes d'huile essentielle de rose

et pour les conservateurs : 10 gtes de Cosgard et 3 de vitamine E.

 

liens ailleurs
Newsletter
Les rêves d'Eve : cosmétiques home-made et créations hand-made
cosmétique home-made, créations hand-made en couture, bijoux et accessoires en pâte polymère
« mai 2013 »
dimlunmarmerjeuvensam
   12 3 4
5 6 7 8 9 1011
12 13141516 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31