savonRw2ça n'a pas l'air mais c'est un savon (avant la coupe toutefois), avec un pigment qui m'a fait des frayeurs au départ et, c'est le cas de le dire, est passé par toutes les couleurs : dupe de "plumage" de Mac (un sarcelle bien foncé) jusqu'au bleu ciel après la cure. Résultat, aujourd'hui quand on s'est sert il est plutôt indigo. De quoi en perdre son latin. Sinon, je me suis pas trop foulée par rapport à la compo parce que c'est un peut toujours pareil avec mon tandme coco-olive (200 g d'huile de coco, 450 g d'huile d'olive, 209,80 g d'eau et 89,90 g de soude et un surgraissage à 8 %). Si j'aime ce tandem c'est aussi par rapport à son rapport douceur/mousse  : à la fois mousse bien et à la fois l'est très doux.