baume pour les mains à l'huile de soja (test Ma Cosmeto Perso : huile de soja)

_PV12351wDans le cadre d'un test "Ma Cosmeto Perso", j'ai testé l'huile de soja bio : il s'agit d'une huile polyvalente qui contient des acide linoléique, acide stéarique, acide oléique, acide palmitique et qui est riche en vitamines A, D, et E. Pour la peau, elle est assouplissante, adoucissante et revitalisante. Ce qui ne gache rien est qu'elle pénètre bien et personnellement je ne la trouve pas grasse du tout. J'avais déjà fait une prépa (ici) avec cette huile, il y a longtemps certes, et j'avais adoré cet aspect non gras. Au niveau du visage, j'avais également remarqué qu'elle resserait le grain de peau. En anti-âge, elle est donc pas mal non plus. Elle est comestible et même recommandée à ce niveau du fait de sa richesse : en bio bien sûr...

Un petit baume que j'ai fait il y a déjà quelques mois, que j'ai mis le matin un temps mais surtout le soir histoire que les mains profitent la nuit des bienfaits de l'huile de soja bio.

Une prépa archi simple mais très efficace qui se garde plus longtemps qu'une émulsion car il n'y a pas d'eau dedans. Dans un récipient pouvant supporter le bain-marie, j'ai mis : 24 g d'huile de soja, 3 g de cire "olive protection", 3 g de ceralan (cera bellina) et 5 gtes d'huile essentielle d'encens oliban. Pour une formule "baume", je le trouve plutôt fin et facile à appliquer car pas "dur" mais au contraire assez souple malgré les cires.


Huile de pracaxi (test Fée Aroma-Zone)

 

_PV01373 [1600x1200]Dans le cadre des tests Fée Aroma-zone, j’ai testé l’huile de Pracaxi.  Elle vient d’Amazonie. D’abord utilisée pour le soin du cheveu notamment frisé(effet conditionneur et apportant de la brillance). Elle est présentée par Aroma-Zone comme une alternative naturelle au BTMS. Elle peut également être utilisée pour les soins de la peau qu’elle régénère et assouplit mais également combattre les cicatrices et les vergetures et traiter les peaux abîmées. Du point de vue de sa composition, elle est très riche en vitamine E et en phytostérols.

J’ai eu la chance, bien que je pense qu’il s’agisse d’une erreur, de recevoir deux flacons de 30 ml chacune. D’où : 4 prépas. J’en ai fait deux pour les cheveux et deux pour la peau.

En première impression, il s’agit d’abord d’une huile « trouble » et non limpide (on le voit sur les vidéos) qui a une légère odeur de noisette mais surtout qui a une très bonne pénétration. Elle est assez bluffante à ce niveau.

Je n’ai pu filmé que 3 prépas sur les 4, une (crème pour les mains) ne sera que sur le blog.

Donc commençons…

 

_PV01372 [1600x1200]

Sérum capillaire sans rinçage à l’huile de pracaxi (tube de 50 g) :

Phase I :

 

 

Huile de pracaxi

15 g

30 %

Conditioner emulsifier

2 g

4  %

Olivem 1000

2.5 g

5 %

Alcool cétylique

2.5 g

5 %

Phase II :

 

 

Eau

30 g

60 %

Acide lactique

1 g

2 %

Une pointe de couteau de biotine

 

 

Ajouts :

 

 

Phytokératine (MaCosmetoPerso)

2 g

4 %

Kératin Protect (Aroma-Zone)

1.5 g

3 %

Aloe vera

3 g

6 %

cosgard

0.5 g

1 %

Faire chauffer ensemble les ingrédients de la phase I et ceux de la phase II. Verser II dans I, émulsionner. Faire les ajouts une fois l’émulsion prise et galérer pour la mise en tube J. J’ai oublié d’écrire  que j’avais mis un parfum « La fée muguet », d’Aromazone…. A l’utilisation, mes cheveux (très pénibles : très fins et frisés, une horreur au quotidien quand même) préfèrent l’usage après le shampoing : ça gaine le cheveux sans l’alourdir mais surtout, ça aide au démélage une fois le cheveux séché : en gros, ça veut dire que les cheveux frisent/crêpent moins (ce qui à la saison est leur sport préféré).DSC02658 [1600x1200]

DSC02664 [1600x1200]

Baume déméllant à l’huile de pracaxi (pot de 200 g)… Bah oui, pour compléter le sérum.

Phase I :

 

 

Huile de pracaxi

20 g

10 %

Beurre de karité

15 g

8 %

Conditioner emulsifier

10 g

 5 %

Olivem 100

9 g

4.5 %

Alcool cétylique

3 g

1.5 %

Phase II :

 

 

Eau

134 g

67 %

Acide lactique

5 g

2.5 %

Inuline (Aroma-Zone)

4  g

2 %

conservateur

 

 

Cosgard

40 gtes

 

 

Donc, toujours pareil, les deux phases à faire fondre au bain-marie. Verser la II dans la I, émulsionner. Ajouter le cosgard à la fin et mettre le tout dans un pot . Bon, à l’usage… j’aurais pensé avoir un produit plus « consistant » mais il a été au final assez « fluide» (toute proportion gardée cependant) mais pour ce qui concerne la fonction : nickel. Il démele très bien les cheveux, les laisse souples et hyper doux. Bon, à l’heure où j’écris j’ai déjà fini le pot il y a plusieurs jours

 

DSC02655 [1600x1200]J’ai ensuite fait un « baume contour des yeux  à l’huile de pracaxi». Perso, j’adore les texturesbaumes, surtout en automne/hiver, pour tout y compris le contour des yeux. J’ai voulu exploiter les propriétés régénérantes de l’huile de pracaxi. Comme actif, j’ai choisi l’acide hyaluronique et l’extrait de bourgeon de hêtre (lissant et anti-ride) de chez Aroma-Zone. Donc pour 50 g de prépa et un truc un très costaud quand même.

Phase I :

 

 

Huile de pracaxi

10 g

20 %

Beurre de mangue

5 g

10 %

Cire n°3 de Aroma-Zone

4 g

8 %

Phase II :

 

 

eau

26.85 g

53.7 %

Ajouts :

 

 

Acide hyaluronique

0.25 g

0.5 %

Extrait de bourgeon de hêtre

1 g

2 %

Aloe vera

2.5 g

5 %

Conservateur :

 

 

cosgard

15 gtes

 

Phases I et II au bain marie et hop, Phase II dans I et émulsionner. J’ai fait les ajouts à la fin (on pourrait mettre l’acide hyaluronique dans l’eau une fois chauffée mais j’ai l’habitude comme ça). Tourner après chaque ajouts, of course J

Bon, ce que j’en pense : cette prépa est très bizarre au final parce qu’à  la fois épaisse (et là, c’est moi qui me suis plantée quant aux proportions) mais une fois « chauffée » par l’application, le produit n’est pas du tout gras alors qu’il est quasi solide au départ… chercher l’erreur. Je pense toutefois que l’aspect non  gras est dû majoritairement à l’huile de pracaxi qui, bien qu’épaisse, n’est pas grasse… et sent toujours aussi bon la noisette.

 

Et pour finir, une « crème réparatrice pour les mains à l’huile de pracaxi ».  J’y ai pensé après avoir fait le baume que j’ai trouvé plutôt pénétrant : d’où l’idée de faire une crème main à la fois régénérante et non grasse, ce qui reste mieux pour la journée (quoique le concept d_PV11663we crème mains grasse pour le soir me déplaît aussi…), d’autant que les mains constituent une partie du corps globalement exposée.  Je l’ai faite avec mes 10 g restants….histoire d’aller jusqu’au bout J et deux huiles essentielles dont l’encens qui est tonifie.

Donc, pour  un tube de 30 g :

Phase I

 

 

Huile de pracaxi

10 g

24.6 %

Cire n°3 Aroma-Zone

3.25 g

8 %

Phase II

 

 

Eau de tilleul

26.5 g

65.2 %

Ajouts :

 

 

HE encens oliban

3 gtes

 

HE lavande fine

3 gtes

 

Conservateur : Cosgard

10 gtes

 

 Encore une émulsion eau dans l'huile... : phase I et II au bain-marie, mettre la phase II dans I, émulsionner. On obtient une prépa légère et souple. Ajouter les huiles essentielles et le conservateur en on obtient une jolie crème pour les mains ;-)

Ce que j’en pense : j’adore cette crème vraiment très fine, qui adoucit mais ne graisse pas. Je l’ai toujours dans mon sac en partant au boulot. L’odeur est légère.  J’ai galéré pour la mise en tube mais je ne regrette pas du fait que ce soit quand même très pratique à utiliser et transporter.

22 février 2014

crème pour les mains Camélia, fortifiante pour les ongles : c'est de la douceur qu'on veut (cosmétique home-made)

DSC01981 [1600x1200]_flower-159je suis partie de l'idée que j'avais envie de bidouiller le Gélisucre (sucragel ailleurs que chez Aroma-Zone), donc une émulsion à froid. Par contre, j'ai préféré me contenter d'une phase aqueuse exclusivement sous forme d'aloe vera, histoire de ne pas liquifier la chose. Avec le gélisucre, je ne suis pas si téméraire que ça.

Alors : 25 g d'huile de camélia (que j'adore), 6 g de Gélisucre, 20 g d'aloe vera (bah oui, faut ce qu'il faut), une point de couteau de biotine (pour renforcer les ongles), 25 gtes de phytokératine (idem), 2 g d'allantoïne pour avoir une prépa adoucissante et 2 g de stéarate de magnésium. Et des huiles essentielles que si on n'en veut pas on les met pas parce qu'on est grand et qu'on est capable de faire des choix... Donc : 5 gtes d'huile essentielle d'encens oliban (anti peau sèche), et 5 gtes de chémiotypée de vanille pour l'hydratation. 15 cgtes de géogard 221 pour la conservation.

Au final, j'ai été très étonnée par la texture : très pénétrante, ce que je demande quand même à une crème pour les mains la journée parce que les mains ça peut servir tout le temps et que de les avoir grasses est quelque peu désagréable...  A ma grande surprise également, la prépa reste idem (ça fait déjà plusieurs semaines que je l'ai faite) à ce qu'elle était au départ, c'est à dire ça :

DSC01967 [1600x1200]

17 février 2014

Crème apaisante pour les mains (cosmétique home-made)

DSC01786 [1600x1200]_scrap-34V'là donc une crème que j'ai faite pour une copine qui avait des douleurs articulaires aux mains. Alors :

Phase aqueuse : 100 ml d'hydrolat bio de camomille + 4 g de calamine

Phase huileuse : 8 g de beurre d'olive + 25 g d'huile de caméline + 7 g d'émulsan (je pense qu'on aurait pu en mettre davantage)

En ajouts : 10 gtes d'HE de citronnelle, de térébenthine, d'eucalyptus citronnée et de basilic sacré et 15 gtes d'HE de gaultherie couchée. Conservateurs : 7 gtes vitE et 20 gtes de Cosgard.

 


liens ailleurs
Newsletter
Les rêves d'Eve : cosmétiques home-made et créations hand-made
cosmétique home-made, créations hand-made en couture, bijoux et accessoires en pâte polymère
« novembre 2017 
dimlunmarmerjeuvensam
   1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30