Fragrance "Cookie" (test Ma Cosmeto Perso)

_PV12318w

Une grosse claque cette fragrance malgré tout : tant par rapport à son parfum (c'est sucré et chaleureux) que sa tenue dans les préparations. Je me suis quand même amusée à tirer la chose jusqu'à faire un savon en saponification pour voir si elle tenait jusque-là : bah oui (alors que c'est très difficile de parfumer un savon maison). Donc dans le cadre d'un test Ma Cosmeto Perso, j'ai testé "cookie" : "Un parfum très gourmand de chocolat, renforcé de notes de sucre caramélisé, de vanille et de noisettes", selon le site. Elle est sans allergènes, ce qui ne gâche rien. Je trouve en plus qu'il n'en faut pas énormément pour que le produit que l'on fait sente vraiment bien la fragrance. Ce qui est cool : puisque ça veut dire qu'il m'en reste encore :-). Donc, pour l'instant, j'ai fait plusieurs choses : un body butter, une barre de massage et un savon. C'est un type de  fragrance que je préfère pour les soins corps et cheveux mais rien n'empêche rien...

Donc ...

Le body butter (100 g) :

- phase huileuse : 27 g d'huile de soja (parce qu'elle est pénétrDSC02834 - Copieante et bonne pour la sécheresse de la peau), 8 g de cire émulsifiante, 3 g d'acide stéarique,

- phase aqueuse : simplement 60 g d'eau de source,

- ensuite : 30 gtes de Géogard 221 et 40 gtes de Fragrance "Cookie".

Franchement, ce truc est un vrai bonheur à appliquer : à la fois ça fait la peau douce et ça sent... quelque chose de l'enfance quand même, oui, je sais c'est un peu régressif :-)

La barre de massage : C'est encore plus simple parce qu'il n'y a qu'une "phase" : on fait fondre ensemble 20 g de beurre de cacao, 10 g d'acide stéarique, 20 g d'huile de cool. A quoi j'ai rajouté 30 gtes de la fragrance Cookie et plus si affinité :-)

loonapix_1424968848189758535Bon alors, cette barre... elle se passe sur la peau et après on masse pour faire pénétrer. Perso, c'est le genre de prépa que j'adore sur les jambes que j'ai sèches...même en été !!!

Le savon :

Volontairement, je l'ai fait très doux du fait de la présence du beurre de karité et de l'huile d'amande douce et c'est fait bien exprès :-). Donc :w_PV14317

Pour les huiles et beurre : 90 g de beurre de karité, 10 g d'huile de ricin, 70 g d'huile de coco, 30 g d'huile d'amande douce.

Soude : 28,9 g et Eau : 74,3 g, avec un surgraissage à 3 %

A la trace, petit à petit j'ai ajouté la fragrance Cookie.

Bon la pâte à savon était plutôt blanche avant l'incorporation de la fragrance qui lui a donné une couleur caramel....

 

 

 


savon "le tout amande" (saponification à froid)

_PV09635B [1600x1200]

Du fait d'être un peu raide dingue de cette huile toute simple qu'est l'huile d'amande douce, j'ai voulu faire un savon exclusivement avec. Evidemment, l'écueil c'est la dureté... mais avec le temps, les choses s'arrangent à ce niveau (plus on le laisse tranquille plus il durcit). Par contre, au final, c'est un peu le savon le plus doux du monde :-). J'adore sa simplicité aussi. Pour la pâte à savon : 200 d'huile d'amande douce d'un côté et une solution de soude un peu particulière puisque je l'ai faite avec 59,60 g de lait d'amande et 25,7 g de soude (surgraissage à 7 %). A la trace, j'ai rajouté 40 g d'huile d'amande douce parce que je le vaux bien.

rainbow soap (saponification à froid)

_PV09509 [1600x1200]Evidemment je n'ai pas eu la patience d'attendre une commande de colorants de chez Aromat'Easy, alors j'ai utilisé ce que j'avais sous la main : pigments poudre et micas. Vues mes relations avec les pigments dans les savons, j'aurais dû attendre mais on ne se refait pas. Le savon en lui-même est hyper doux à l'utilisation avec une mousse généreuse. Je me suis fait un flip au départ parce que j'avais mélangé les pigments dans de la glycérine et au démoulage j'ai trouvé que le savon "suitait". Heureusement, au séchage, ce n'a plus été le cas  : comme quoi faut toujours attendre avant de tout balancer et de ce dire que ça va pas le faire.

Niveau compo, j'ai mis que des bonnes choses, comestibles en plus : 200 g d'huile d'amande douce, 250 g d'huile de coco et 200 g d'huile de riz.

Eau  : 216,5 et soude : 92,8, un surgraissage à 8% (tu m'étonnes qu'il est doux...). J'ai obtenu une trace assez rapidement : plus rapide que ce que je voulais. Je pense que c'est peut-être l'huile de riz (que j'ai envie d'utiliser en test seule pour voir) parce que j'ai fait un "tout amande" qui a mis un siècle à tracer.  J'ai tenté un parfumage à l'huile essentielle d'Ylang ylang et je le regrette pas car pour l'instant sous la douche ça le sent encore.

 

je ne résiste pas à mettre une vidéeo d'Emilie Simon, "Rainbow" justement.......

et puis comme c'est fête..., le making of du clip qui montre qu'Emilie aime bien aussi le DIY et home made.....:-)

 

blue mantra swirl soap (saponification à froid)

savonRw2ça n'a pas l'air mais c'est un savon (avant la coupe toutefois), avec un pigment qui m'a fait des frayeurs au départ et, c'est le cas de le dire, est passé par toutes les couleurs : dupe de "plumage" de Mac (un sarcelle bien foncé) jusqu'au bleu ciel après la cure. Résultat, aujourd'hui quand on s'est sert il est plutôt indigo. De quoi en perdre son latin. Sinon, je me suis pas trop foulée par rapport à la compo parce que c'est un peut toujours pareil avec mon tandme coco-olive (200 g d'huile de coco, 450 g d'huile d'olive, 209,80 g d'eau et 89,90 g de soude et un surgraissage à 8 %). Si j'aime ce tandem c'est aussi par rapport à son rapport douceur/mousse  : à la fois mousse bien et à la fois l'est très doux.

castillan au lait (saponification à froid)

_PV08089wLe castillan, avec le savon d’Alep, fait partie des savons que j’aime le plus : c’est peut-être du fait de mes origines… (espagnoles par mon père) mais aussi du fait de sa simplicité et de sa douceur. Le castillan est surtout un ami de la peau. J’en avais déjà fait un qui était très blanc. Celui-là était plutôt jaune quand je l’ai fait et progressivement il a beaucoup foncé, contrairement à la couleur qu’il avait sur la photo. Peut importe pour ce qui concerne la couleur puisqu’au final c’est un savon extrêmement doux. J’en ai donné à une copine qui l’a adopté pour se nettoyer le visage ! Comparé au castillan sans lait, c’est vrai que celui-là est beaucoup onctueux sur la peau. Avec une compo minimaliste : 630 g d’huile d’olive, 185,2 g de lait et 79,4 g de soude. Surgraissage à 7%. J’ai séparé le lait en deux parties dont une que j’ai fait congeler la veille pour éviter les problèmes  (cf la vidéo).

Les deux postes liés à mon premier castillan sont ici et là.

_PV08078w

_PV08080w

_PV08083w

 


liens ailleurs
Newsletter
Les rêves d'Eve : cosmétiques home-made et créations hand-made
cosmétique home-made, créations hand-made en couture, bijoux et accessoires en pâte polymère
« novembre 2017 
dimlunmarmerjeuvensam
   1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30