_PV08089wLe castillan, avec le savon d’Alep, fait partie des savons que j’aime le plus : c’est peut-être du fait de mes origines… (espagnoles par mon père) mais aussi du fait de sa simplicité et de sa douceur. Le castillan est surtout un ami de la peau. J’en avais déjà fait un qui était très blanc. Celui-là était plutôt jaune quand je l’ai fait et progressivement il a beaucoup foncé, contrairement à la couleur qu’il avait sur la photo. Peut importe pour ce qui concerne la couleur puisqu’au final c’est un savon extrêmement doux. J’en ai donné à une copine qui l’a adopté pour se nettoyer le visage ! Comparé au castillan sans lait, c’est vrai que celui-là est beaucoup onctueux sur la peau. Avec une compo minimaliste : 630 g d’huile d’olive, 185,2 g de lait et 79,4 g de soude. Surgraissage à 7%. J’ai séparé le lait en deux parties dont une que j’ai fait congeler la veille pour éviter les problèmes  (cf la vidéo).

Les deux postes liés à mon premier castillan sont ici et là.

_PV08078w

_PV08080w

_PV08083w